Comment sauver les pollinisateurs ?

L’importance des pollinisateurs

Notre planète est unique. Elle héberge une des choses les plus rares et les plus précieuses de tout l’univers : la vie.

Dans l’écosystème terrestre, les plantes jouent un rôle majeur.

Elles produisent l’oxygène et la nourriture indispensables à la vie animale et humaine.

Il y a plus de 100 millions d’années le monde animal et végétal a évolué ensemble pour donner naissance à une miraculeuse symbiose, source d’une explosion de la biodiversité… la pollinisation .

Les pollinisateurs sont indispensables à la vie de 90% des plantes à fleurs ils sont par conséquence indispensables à la grande majorité de la vie sur terre.

Aujourd’hui les activités humaines menacent la survie même des pollinisateurs. Dans nos campagnes, la biodiversité végétale qui assurait leur nourriture a disparue au profit des monocultures intensives. Leur environnement naturel est pollué: nos pesticides tuent chaque jour des millions de pollinisateurs.

Nous faisons face à une véritable extinction de masse des insectes : il y a vraiment urgence !!

Nous devons agir vite !jeu d'énigme abeilles

Face à cette situation critique, que pouvons nous faire à notre échelle ?

Comment, à notre échelle, agir pour sauvegarder les pollinisateurs ?

 

La première chose à faire pour les pollinisateurs serait d’arrêter l’usage des pesticides.

Pour cela on peut largement favoriser l’utilisation de produit biologique dans notre alimentation.

Limitons aussi la consommation de sucre de betterave dont la culture est encore aujourd’hui trop souvent associée à l’usage de néonicotinoïdes, des pesticides particulièrement nocifs pour les abeilles.

Ne plus utiliser de pesticides c’est aussi proscrire leur utilisation pour son jardin. Les villes sont le plus souvent épargnées par les pesticides, et servent d’ailleurs actuellement de refuges pour de nombreux pollinisateurs, il n’est pas question d’utiliser de biocide (pesticides ou désherbant) pour son jardin ou son balcon.

La pollution et les conséquences du réchauffement climatique sont aussi, comme pour nous un gros problème pour les pollinisateurs. Limitons l’utilisation de nos voitures pour les parcours de faible distance. Réduisons notre consommation énergétique, nos déchets et privilégions les circuits courts. Ce sera déjà un début.

Comme nous l’avons vu, les pollinisateurs souffrent aussi de la perte de biodiversité végétale. Ils manquent de nourriture.

Stop ! Limitez l’utilisation de votre tondeuse à gazon, tondez moins court et surtout moins souvent.

Laissez pousser les fleurs sauvages, pour les abeilles elles n’ont rien de mauvaises herbes.

Plantez ou semez des fleurs mellifères sur vos balcons et dans vos jardins.

Favorisez les espèces locales, elles ont évolués en parallèle des pollinisateurs de votre région et sont donc adaptées à leurs besoins.

Dans la mesure du possible évitez les cultivars qui sont le fruit d’une sélection humaine, souvent choisi pour avoir des fleurs plus grosses mais qui sont parfois inadaptés pour les pollinisateurs soient parce qu’elles ne fournissent que peu de nectar ou que celui-ci est difficilement accessible.

N’oublions pas que certains pollinisateurs et notamment des abeilles sauvages ne se nourrissent et ne pollinisent que certaines plantes bien spécifiques et sont de se fait plus fragiles à leur disparition.

Pour avoir une action sur les abeilles domestiques, soutenez les apiculteurs locaux et éthiques en leur achetant leur miel plutôt que les miels d’assemblages des grands groupes industriels. Vous pouvez aussi aider des apiculteurs au travers de parrainages ou de certaines associations. Je mettrais les liens en description.

Pour aider les abeilles sauvages vous pouvez aussi installer des « hôtels à insectes » car elles manquent souvent de tiges creuses pour leurs larves. Sachez cependant que la majorité des abeilles sauvages font leur nid dans la terre.

Par temps chaud, les pollinisateurs souffrent aussi de la sécheresse, elles ont besoin d’eau, vous pouvez leur fournir des abreuvoirs adaptés où elles ne se noierons pas. Pensez à changer régulièrement l’eau pour éviter le développement de germes.

Cela vous paraît peu ? Sans doute oui mais si ces mesures étaient prise à l’échelle d’une commune, d’un département, d’une région ?…

Ne pouvons-nous pas agir pour que ce message se diffuse et que les mesures soient prises?

Et vous ? quelle mesures vous engagez vous à prendre ?

Vous avez d’autres idées à partager pour aider les pollinisateurs ?

Lâchez vous dans les commentaires pour en faire profiter tout le monde.

Et surtout partagez cette vidéo autour de vous : il est urgent d’agir !

Prenez bien soin de vous et prenez bien soin de notre planète.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *